الرئيسية / أخبار الرئيسية / La grève générale du 17 Janvier 2019 maintenue

La grève générale du 17 Janvier 2019 maintenue

Compte rendu de la conférence de presse de l’UGTT

(Mercredi 16 Janvier 2019- Tunis)

La grève générale du 17 Janvier 2019

Maintenue

Le Secrétaire général adjoint et porte-parole de l’UGTT, M. Sami Tahri, a déclaré que le grève générale dans la Fonction publique et le secteur public décrétée par l’UGTT depuis novembre 2018  est maintenue pour la journée du 17 Janvier 2019 soulignant que pendant la négociation entre l’UGTT et le Gouvernement, ce dernier n’a eu de cesse de ralentir le processus malgré les multiples avertissements de la Centrale syndicale quant à un échec probable des négociations et en dépit des moult concessions et des efforts consentis par l’UGTT pour trouver une solution à ce dossier dans le respect de l’intérêt suprême de la Nation.

Intervenant  lors d’une conférence de presse tenue la Place Mohamed Ali en présence de membres du BE et de la CA de l’UGTT, M. Sami Tahri a mis l’accent sur le droit de l’ensemble des Tunisiennes et des Tunisiens et de l’opinion publique nationale en général d’être informés  du parcours pénible et marathonien des négociations qui ont nécessité plus d’une centaine de séances et ont, finalement, échoué eu égard aux positions d’attentisme et d’entêtement prises par le Gouvernement face aux grands dossiers économiques et sociaux  dont notamment la lutte contre l’évasion fiscale et la contrebande outre le déficit des  caisses de sécurité sociale et la montée de l’inflation ainsi au la régression du pouvoir d’achat des Tunisiens toutes catégories confondues.

Le porte-parole de l’UGTT s’est attardé sur le climat de non sérieux ayant empreint les négociations ajoutant que cette conférence de presse intervient juste après la séance tenue hier à la Kasbah et ayant réuni une délégation de l’UGTT et certains ministres. Cette réunion, a-t-il ajouté, n’a en fait duré que deux heures alors que les médias ont annoncé qu’elle a nécessité sept heures.

Les membres du Gouvernement, a-t-il déclaré, s’absentaient pour quelque temps pour aller se concerter avec les responsables du FMI à mille lieux de Tunis._Certains présents à cette réunion se sont demandés pourquoi l’UGTT n’ira-t-elle pas négocier directement avec le FMI face à l’incompétence de certains membres du Gouvernement_

Une rencontre de dernière minute a eu lieu aujourd’hui (16 janvier 2019) entre le SG de l’UGTT et le Chef du Gouvernement n’ayant duré que peu de temps et n’a été entre autres qu’une visite de courtoisie sans plus comme l’a qualifiée M.Tahri.

        Prenant le parole à son tour, M. Hafiadh Hfaiedh membre du BE de l’UGTT, chargé des affaires juridiques coordinateur de la délégation UGTT de négociation que le Centrale syndicale a décidé de faire grève le 17 janvier 2019  dans la Fonction publique  et le secteur public devant l’atermoiement et le non sérieux du Gouvernement et son manque de volonté pour solutionner les dossiers épineux et brûlants et ce faute de choix économiques et sociaux clairs, audacieux et populaires faisant appel dans ce cadre à tous syndicalistes et travailleurs de la Fonction publique et du secteur public à faire preuve de responsabilité, de vigilance et de calme pendant la grève.

Il a ajouté que le secteur public ne participera à cette grève en signe de solidarité avec les agents de la Fonction publique mais qu’il est foncièrement et directement concerné vu que l’accord signé par le Gouvernement au profit du secteur public n’a été appliqué que sur un seul point parmi les quatre points en l’occurrence les augmentations salariales. Les points restant  en suspens étant la négociation sur la réforme des statuts des entreprises publiques, leur situation financière à étudier cas par cas ayant été jusque-là occultés.

Il a ajouté que l’UGTT a été interactive et apporté de nouvelles propositions édifiantes et constructives pour faire réussir le processus de négociation et annuler éventuellement le grève générale. Une nouvelle approche a été adoptée par  l’UGTT, a-t-il avancé, consistant en l’application des deux tiers des points inscrits dans l’accord du secteur public, soit une augmentation au titre des années 2018/2019 et l’entrée en vigueur de cette augmentation pour la Fonction publique conformément au calendrier établi pour le secteur public.

Néanmoins, le Gouvernement  et malgré les concessions de l’UGTT et son acceptation de ne pas réclamer des augmentations au titre de 2017, le Gouvernement est allé trop loin pour refuser cette proposition de l’UGTT comme issue de sortie en suggérant que seul le mois de décembre 2018 sera majoré pour ce qui est de la première tranche et que la seconde tranche sera servie à compter de janvier 2020 pour les agents de l’Etat sous forme de crédits d’impôts ; ce qui conduira à priver les retraités de toute augmentation de leurs pensions qui se faisait auparavant de manière automatique en vertu de l’article 37 de la loi sur les retraites.

  1. Monaem Amira, membre de BE de l’UGTT chargé de la Fonction publique et membre de la délégation de négociation de l’UGTT a déclaré  que le porte-parole du gouvernement   ne cesse de communiquer des informations erronées et fallacieuses à l’opinion publique nationale en insinuant que l’UGTT a décrété la grève générale à des desseins politiques. Le responsable syndical a affirmé que l’UGTT s’est retrouvée contrainte à décréter le grève générale face au refus du Gouvernement d’honorer ses engagements avec la centrale syndicale et son refus d’activer les différents accords signés ayant couronné de  multiples négociations, âpres et pénibles. Ce qui, d’après  M. Amira, porte atteinte à la crédibilité de la négociation. Il a à cet effet montré aux médias des copies de PV de réunions et d’accords signés depuis Novembre 2017.

Il a conclu son intervention en déclarant que cette grève n’a aucune motivation politique, l’UGTT l’ayant décrétée pour défendre une politique de revenus équitable , pour ne pas diviser les Tunisiens entre actifs et retraités et  pour sauvegarder la décision souveraine de la Tunisie.

Pour ce qui est des mesures et des modalités d’observance de  la grève générale de 17 Janvier 2019, le secrétariat général de l’UGTT a diffusé un communiqué exhortant les agents fonctionnaires de l’Etat et les travailleurs du secteur public à participer massivement à la grève et à prendre part aux rassemblements qui auront  lieux dans les maisons de l’UGTT aux plans national et régional. Il les a appelés également à assurer un service minima sur les lieux de travail jusqu’à 10 heures du matin et ce concernant les services vitaux.

عن فريق الاعلام والنشر

شاهد أيضاً

تقرؤون في العدد 1543 من جريدة الشعب ليوم الخميس 20 جوان 2019

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *